3 changements qui m'ont permis d'atteindre 50K€ de CA en tant que freelance

3 changements à effet immédiat qui m’ont permis d’atteindre 50K€ de CA en tant que freelance

Dans cet article, je donne la parole à Mylène Ueda. Ce nom vous est probablement familier si vous faites partie du groupe des WebEntrepreneures sur Facebook. Car si vous avez posé une question concernant votre site WordPress, c'est surement Mylène qui vous a répondu et aidé !

Elle est entrepreneure freelance depuis 2012 et une des personnes que j'admire dans la gestion de son entreprise. Ce que j'apprécie particulièrement est qu'elle se comporte en tant que chef d'entreprise plutôt que "simple" freelance.

Du coup, quand elle m'a proposé d'écrire un article pour aider d'autres freelances à passer au stade supérieur de leur business, je n'ai pas hésité une seconde !

Je sais qu'elle a des tonnes de choses à partager et cet article est la preuve... Appliquez les conseils et vous allez voir la différence dans votre CA. 

Bonne lecture !​

Hanne

Les premiers temps en tant que freelance sont souvent difficiles. Quand j'ai décidé de commencer à proposer mes services en tant que webdesigner, il y a d'abord eu plusieurs mois où je ne savais pas comment faire pour trouver des clients, où je n'ai signé que 2 projets à des tarifs très bas, et où je ne voyais pas si c'était une bonne idée d'essayer de vivre de cette activité.

Puis en l'espace de 2 ans, je suis passée de 0€ de CA sur cette activité à 50K€/an.

Bien sûr cela ne s'est pas fait en un claquement de doigts. Cependant il y a des changement très précis que j'ai mis en oeuvre et qui m'ont permise d'en arriver là où j'en suis aujourd'hui.

Voici 3 changements que j'ai appliqué en tant que prestataire de services et qui ont eu un effet immédiat (et quand je dis immédiat c'est vraiment dans les jours ou semaines qui ont suivi) sur mon business et sur mon chiffre d'affaires.

Ces changements, je vous en parle en tant que webdesigner, mais croyez-moi, ils sont applicables quel que soit le type de services que vous proposez !

More...

1. J'ai arrêté de fixer mes prix au temps passé - je les fixe à la valeur apportée

Une particularité de mon parcours en tant qu'indépendante est que je n'ai presque jamais facturé mes clients à l'heure (sauf dans des cas où je ne pouvais pas évaluer la charge de travail à l'avance).

Par contre, au début de mon activité, je fixais malgré tout mes prix en évaluant le temps que j'allais y passer. Grosse erreur !

Il y a eu un moment où j'ai compris qu'en faisant cela, j'étais en train de me pénaliser lourdement : cela voulait dire que plus je progressais et plus j'étais rapide, moins j'étais rémunérée... Vous me direz : à ce moment là il faut augmenter le taux horaire. Oui mais poussé à l'extrême, cela pourrait revenir à dire qu'on facture 100€ les 5 minutes ! Psychologiquement pour votre client, ça ne passera pas...

Quand le déclic a eu lieu, j'ai donc commencé à fixer mes prix à la valeur apportée à mes clients. Comme on est véritablement en train d'estimer la valeur du service rendu, dans la grande majorité des cas les clients comprennent le devis et ne négocient pas !

Résultat :

x2 voire x3 immédiatement sur tous les petits projets, parfois x1,5 sur les plus gros.

Comment vous pouvez appliquer la même astuce :

  • Si votre travail ne se fait pas en face à face : fixez vous une grille de prix, que vous gardez pour vous, qui se base sur la valeur apportée au client pour chacun de vos services et non pas sur le temps que vous y passez réellement
  • Si votre travail se passe en personne avec le client : augmentez malgré tout vos prix, et si cela vous pemret d'être plus à l'aise avec l'augmentation, envisagez d'ajouter dans votre prestation des "bonus" à créer une bonne fois pour toute, (ex: pour un coach qui propose des séances hebdomadaires : un cachier d'exercice)

2. Je suis allée davantage au contact des gens

Je suis de nature timide et introvertie. Aller au contact des gens n'est pas la chose la plus facile pour moi. Quand je me suis lancée à mon compte, j'espérais presque pouvoir faire des ventes en restant cachée ! J'ai mis du temps à intégrer une réalité qui pourtant paraît évidente : le business, c'est avant tout des relations humaines.

De ce que j'ai pu constater, c'est assez souvent à ce niveau que cela coince. On poste un lien sur les réseaux sociaux, et on espère que les clients viendront à nous. Ce n'est pas comme cela que ça fonctionne bien sûr... Quel que soit le type d'activité, il faut en fait commencer par aller au contact des autres, que ce soit des prospects, des "collègues", ou des partenaires potentiels. C’est comme ça que j’ai rencontré Hanne ;)

Attention, je ne suis pas du tout en train de vous parler de démarchage. Dans mon expérience, rien ne vaut le fait de simplement faire connaissance ou de donner un coup de main à une personne. C'est ainsi qu'on commence à se faire connaître, rester présent dans l'esprit des gens, puis être sollicité.

Mais l'effet est aussi immédiat - il suffit d'oser ! Un de mes premiers gros clients est une personne dont je venais tout juste de découvrir le blog WordPress. J'avais repéré quelques erreurs techniques que je pouvais corriger en 5 minutes, mais dont je savais qu'elles étaient probablement difficiles pour un novice. Je lui ai envoyé un mail pour lui proposer de les réparer gratuitement. 1 mois plus tard, nous signons pour son site ecommerce.

Résultat :

Impossible à évaluer ! En 2015, pour ma première année pleine en tant que webdesigner, 4 projets sur 5 sont des projets que je suis "allée chercher" ainsi.

Comment vous pouvez appliquer la même astuce :

Fixez vous l'objectif suivant : tous les jours, contactez ou allez à la rencontre d'une personne au moins, si possible susceptible d'être votre cliente.

Important : n'entrez pas d'emblée dans un discours de vente : faites connaissance ou aidez la.

3. J'ai créé une offre type

Je vous le dis tout de suite : cette initiative est de loin la meilleure que j'ai eu.

A l'été 2015, j'ai mis par écrit une proposition pour une cliente, pour un site vitrine. En la rédigeant, j'ai réalisé que ce que j'étais en train de lui proposer était un format très pertinent, que j'aimerais en fait proposer à tous mes clients.

J'ai alors repris cette proposition et je l'ai transformée en offre type. J'ai aussi transformé mon site de sorte à ce qu'il évoque avant tout ce service : un site sur mesure pour entrepreneur ou indépendant. A partir de ce moment là, quand un client me contactait, dans la grande majorité des cas mon offre type lui allait comme un gant, avec à la limite 2/3 adaptations.

A l'automne 2015, j'ai signé 90% des projets pour lesquels on m'a demandé un devis ! Forcément : à chaque projet j'étais en train de présenter une proposition très complète, fournie très rapidement, avec un processus détaillé et maîtrisé. Pourquoi ? Parce qu'à quelques détails près c'était le même à chaque fois !

Une offre type a énormément d'avantage, et pourtant très peu de freelances l'appliquent. En effet, une angoisse est très présente pour les indépendants : si on ne propose qu'une seule chose, on a peur de manquer des opportunités de travail. Et pourtant c'est tout l'inverse qui se produit : c'est beaucoup plus facile (et rassurant) pour un client de dire oui à une offre bien précise et définie, que de devoir dire à un prestataire quels sont ses besoins (qu'il ne connaît pas vraiment lui-même).

En 2016 je suis allée encore plus loin dans cette démarche "d'offre type"... mais je vous en dirais plus dans un prochain article !

Résultat :

Je vous ai dit que j'ai signé 90% de mes prospects ensuite ? =)

Comment vous pouvez appliquer la même astuce :

Étudiez de plus près les derniers projets que vous avez mené à bien, les derniers clients que vous avez eu. Si possible, concentrez vous sur ceux que vous avez le plus apprécié, ceux qui se sont le mieux passé.

  • Quel était le service que vous avez délivré ?
  • Quelles étaient ses caractéristiques ?
  • Est-ce que cela pourrait devenir votre offre type (ou une de vos offres types) ?

Si vous n'avez pas encore eu beaucoup de clients : posez tout de même par écrit le genre de projet que vous aimeriez mener, dans les détails. Servez-vous en pour vos premières propositions !

Passez dès maintenant à l'action !

  1. Passez d'une facturation à l'heure à une facturation à la valeur
  2. Allez à la rencontre de nouvelles personnes, susceptibles d'être vos clients ou partenaires
  3. Créez votre première "offre type"

J'espère que ces trois astuces vous ont interpellé et que vous les mettrez en place très prochainement. Ce sont trois changements que j'ai moi-même implémenté dans mon business, et qui ont eu un effet immédiat, ce qui m'a permis ensuite d'atteindre 50K€ de chiffre d'affaires annuel.

Si ces astuces vous ont plu, téléchargez gratuitement notre guide “7 systèmes pour des services efficaces”, pour gagner encore plus de temps, de clients… et donc d’argent dans votre activité !

Je vous donne aussi rendez-vous prochainement pour 3 astuces supplémentaires, dont l'effet n'a pas eu lieu immédiatement... mais qui ont eu un impact majeur à moyen et long terme !

A très bientôt,

Mylène

Créatrice de Kaizen Campus, Cours + Communauté pour entrepreneurs solos & indépendants

Votre commentaire 2 comments

Rahina Reply

Très interessant. Merci

Olivier Rebiere Reply

Eh bien Mylène,
Que de chemin parcouru ! Tes conseils sont précieux et merci de les partager :-)
C’est effectivement crucial de reconnaître et apprécier la valeur ajoutée que l’on peut apporter à ses clients.
Olivier.

Votre commentaire: